• Le sans-repos...


    Dans le bégaiement de ma muse...
    Pourchassée par ce tendre néant...
    Bien trop souvent on l'accuse...
    De n'être rien d'autre qu'un géant...

    De guerre lasse, il s'amenuise...
    Perdu par delà les vastes océans...
    Et malgré tout ce que j'y puise...
    Peu à peu, il en devient dément...

    Si la tension de son absence...
    Ne tenait pas dans celle de sa libido...
    Si mourir dans l'indifférence...
    Etait finalement là son seul repos...

    Un dernier chuchotement vain...
    Le voila resplendissant phénix...
    Il se réveillera donc demain...
    Le coeur ouvert à cette idée fixe...

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :